Bitru déménage sur "Racisme Positif"

•avril 2, 2011 • Poster un commentaire

Putain, ça va saigner.

http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com
http://racismepositif.wordpress.com

Les jeunes lycéens doivent fermer leur gueule

•décembre 27, 2008 • Poster un commentaire

lyceens

Bien  que je ne porte pas en odeur de sainteté les mesures du gnome à la tète de notre pays, j’ai nommé Nicolas "De Funès" Sarkozy , je ne peux que condamner la molesse du sieur Darcos lorsqu’il recule face à cette génération (la plus bête, la plus inculte, la plus consumériste) qui a décidé, après l’habituelle session de bourrage de crâne corporatiste de leurs clercs enseignants, qu’il fallait impérieusement supprimer la réforme des lycées…C’est précisément cette jeunesse qui devrait avoir le moins le droit à l’expression, celle-là même qui s’evertue à sacrifier les dernières conditions d’intelligibilité encore en état à coup de langage SMS et autre néologismes anglicisants (la dernière horreur en date, le "Buzz"), il suffit de voir les mises à niveau en orthographe et en grammaire dans les faculté de Lettres (chose tout de même ahurissante!) alors même que cette donnée élémentaire du Savoir est censée être acquise dés la fin du Collège !

Certains parlent d’inversion des valeurs, il est vrai qu’à aucune époque, dans aucune civilisation, les jeunes n’avaient d’autre droit que de fermer leur gueule. Quand on est jeune, on a rien vécu, on ne connaît donc rien du monde existant qui est "carnassier", et par conséquent, on doit écouter et faire ce que l’adulte commande, quitte à ce que soit ouvertement crétin, l’absence de perfectibilité ne dispensant pas d’obéir à une autorité supérieure forte de son expérience.

L’Humanité a marché comme cela pendant 100 000 ans, sans anicroches aucune.

Maintenant, ce sont des djeuns polytoxicomanes (portables, ipod, sac vuitton, lunettes mouche et bédo) qui viennent s’insérer dans le débat politique avec leur djembé et leur slogan aussi bêtes que sinitres, demandant même à ce qu’ils soient représentés dans les débats en lieu et place des syndicats traditionnels qui ont eu le tort de ne pas participer aux blocus des lycées (sic!)….Inversion des valeurs je vous disais…Ces jeunes candides se demandent pourquoi le monde est aussi injuste et pourri, peut-être faudrait-il commencer à chercher en eux les raisons d’un tel pourrissement globalisé…Car il y a absurdité à ce que le djeun intoxiqué et déculturé veuille s’immiscer dans un débat qui le dépasse, alors même que les plus aguerris et expérimentés de nos politiques n’ont fait qu’accélérer le délitement de cette institution qu’ils pensaient défendre en la rendant moins "injuste". Je pense à la réforme Meirieu (*) qui a transformé l’école républicaine (celle qui nous a donné Bourdieu, Foucault ou Barthes) en une école parfaitement égalitaire dans la fabrique de ses crétins diplômés. Il faut vraiment écouter chez France Cucu les salmigondis de nos jeunes sociologues débauchés à l’EHESS ou au CNRS pour voir la différence avec cette France atrocement "injuste" d’il y’a 50 ans, celle qui permit à un Malraux (sans le bac ni le brevet !) de devenir ministre sous De Gaulle…Franchement, vous croyez que de nos jours et sans cet immonde bac à 80%, vous pouvez faire autre chose que nettoyer les chiottes ? Je pense au pédagogisme forcené des héritiers de Dolto qui n’a eu d’autre conséquences que de faire abdiquer toute la royauté des parents à l’enfant, sans se rendre compte qu’à peine sorti du ventre, le chiard devenait le pire des tyrans si on lui concédait ne serait-ce que l’écoute de ses pleurs ! Avec tout cela, comment cela pourrez s’améliorer, vous allez me dire ?

lunettesLe nouvel Homo Politicus est arrivé

Cela ne s’améliorera pas, tant qu’on ne cherchera pas les causes véritables à cette néantisation générale, causes que l’on peut résumer en 2 oppositions fondamentales:

-sélection par le mérite contre egalitarisme idéologique
-autoritarisme formateur contre copinage pédagogique avec l’élève

Si les profs avaient les burnes et l’autorité qui va avec, si les élèves étaient moins atroces du fait de la souveraineté qui leur est anormalement accordée, on pourrait alors avoir des classes de 40 élèves avec un taux de réussite maximale. N’allez pas chercher vos 10 morveux par classe pour vous dérober, car si la crainte et l’admiration pour le professeur vient à manquer, la réussite sera tout aussi minable et incomplète qu’avec 30 apprentis-tyrans supplémentaires.

Pensez-vous qu’il était aussi difficile de faire cours avec 40 élèves à cette époque
terminale-d-photo-de-classe-de-1969

(*)J’ai corrigé le jeux de mot précédent, et son analogie historique plutôt "cochonne", qui rendait le passage incompréhensible pour qui n’a pas été initié à l’histoire mouvementée de l’Education Nationale.
Cela n’enlève en rien la qualité d’intégrateur/écrémeur professionnel de ce sinistre personnage, un peu comme certains "intègrent et écrèment" des millions des personnes par décrêt, "qualité" qui ne s’est jamais démentie chez lui en l’occurrence.

Joyeux fist-fucking consumériste à tous

•décembre 21, 2008 • Poster un commentaire

caddy

Plus économe que le renne ou le caribou, le caddy du Père Noël se révèle être un soldat d’assaut encore plus efficace dans la bataille pour le Pouvoir d’achat.

La sous-humanité qui vient

•décembre 21, 2008 • 1 commentaire

justice

Au sujet de la tournée américaine du groupe Justice

http://www.culture-cafe.net/archive/2008/11/23/a-cross-the-universe-rendre-justice-a-une-tournee-partie-en.html

On imagine que le choix de filmer le groupe sur sa tournée américaine n’est pas innocent. Et le résultat est là : par sa nature même, le film fait un portrait en creux saisissant des Etats-Unis d’aujourd’hui. Et montre un pays dont les extrêmes font froid dans le dos, cultivant plus que jamais la passion des armes, l’extravagance du capital roi, et une violence policière au quotidien.

Ce qui est effrayant, ce n’est pas tant la violence policière (inexistante dans le documentaire par ailleurs) qui pose question mais l’incroyable brutalité dégagée par le spectacle de milliers de zombies néo-humains venus headbanguer en cadence, comme une parade totalitaire soft, devant les deux ordures qui forment le duo de Justice. Je retiendrais le moment de la tournée canadienne ou Gaspard donne de l’ibuprophène à un rongeur pour s’exciter les rictus. A n’en plus douter, on ne peut être drôle aujourd’hui qu’en détruisant autrui, l’ironie n’ayant plus droit de citer, le néo-humain se divertit en cassant ses semblables (Jackass, Happy Slapping etc…).

Ce documentaire indigeste est utile dans le sens ou il ajoute de l’eau au moulin de ceux qui clament depuis quelques décennies déjà que les "carottes sont cuites" pour la Civilisation, que le monde se fasse baiser par l’imbécilité hippie d’hier ou la crétinerie technoïde d’aujourd’hui, le renouvellement des générations se fait un peu plus bas dans les abysses à chaque fournée. Il faut voir ces adulescents sinistres et incultes pour le croire, tel cet entrepreneur en démolition musicale qu’est Busy P (et si c’était le seul !!!) adulé par des milliers d’ados contemporains qui n’ont peur d’en faire une "légende" (terme aperçu sur un Myspace), l’ère du disco ou du hip-hop n’ayant pas été assez sinistre pour nos gueules, le prochain désastre sous-culturel s’annonce plus fun que jamais !

busy-p

"Un nouveau type de châtiment divin, coloré et festif, pour  faire expier nos péchés"

Passé de la propagande anti-bamboula de base (pour reprendre les termes d’un rappeur français) avec le clip de Stress, les deux ectoplasmes déracinés à l’origine de ce forfait que sont Romain Gavras et Some (quelle "vacuité dans le pseudo, ça me sidère) ne risquent pas de renouveller la polémique de leur précédent méfait: leur documentaire ne faisant qu’exposer brièvement ce que la jeunesse occidentale passe le plus clair de son temps à faire ou à désirer quand elle ne va pas s’aliéner dans un travail salarié des plus minable: défonce, baise, défonce, gerbe, défonce, jean slim, défonce, sac louis vuitton, défonce, photos pornos, défonce, mort.

Y’a pas à dire, la Justice nique bel et bien sa mère.

Le peuple est con, il mérite de souffrir

•décembre 21, 2008 • Poster un commentaire

Le mal du siècle

Bidule se plaint des antennes-relais mais continue à acheter des portables…Bidule voudrait bien éviter les insomnies causées par l’antenne-relais installée sur son toit, mais Bidule ne veut pas sacrifier son portable à son sommeil.
Bidule veut le beurre et l’argent du beurre, mais tout ce qu’il récoltera c’est des insomnies, un cancer potentiel du cerveau (si la nocivité du Portable se confirme dans le futur) ainsi qu’un réseau plus perfectionné encore pour cacher le fait qu’il est plus seul que jamais, on aura beau le connecter par tous les trous, il restera invariablement seul comme tous ceux qui l’on précédé…

portable"Comme leur nom ne l’indique pas, les nouveaux objets nomades sont des fils à la patte incassables.[...] Le portable c’est le cocon élargi aux dimensions de l’univers, c’est une existence soustraite à l’épreuve salutaire de la séparation, c’est l’éloignement jugulé par "le toujours joignable" et c’est le vide angoissant qu’il faut faire en soi pour rencontrer, pour contempler ou pour battre la campagne, conjuré par l’affairement perpétuel.

Alain Finkielkraut  – L’imparfait du présent (p.127)

Soyez défaitistes

•décembre 21, 2008 • Poster un commentaire

defaite

"Le monde est mourrant" nous dit-on…Le monde ne meure que parce qu’on a décidé de le mettre à mort, si les hommes s’affairaient un peu moins à leur passions sous-culturelles des plus minables, je pense à ces pédales de bourgeois blancs qui ne cessent de pleurnicher sur l’irrémédiable décadence de leur univers tout en continuant à se vautrer avec application, l’inverse aurait été surprenant, dans le nécrofestif le plus ahurissant (soirée goth SM, industrial et black metal coprophage)…Nécrofestif qui sied tant à l’exorcisme cyclique de leur existences oxymoriques: vouloir accélérer la destruction de l’oecumène tout en étant accompagné d’une fendue, faire le nazi subversif tout en se défendant de violer la législation en vigeur…

Le monde serait un peu moins mourrant sans ces cuistres du désaveu de soi-même…C’est à se demander si l’ennemi de l’Occident ne serait pas en fin de compte l’occidental lui-même.

Festivisation et islamisation, la vaseline et le gode qui va avec

•décembre 21, 2008 • Poster un commentaire

"Besoin d'un chèque à 6 chiffres....pour mon centre islamique"

"Besoin d’un chèque à 6 chiffres….pour mon centre islamique"

Cher européen, le message est simple pour toi…Pendant que tes soeurs s’ouvrent à la diversité en allant à leur cours de danse ragga, que tu t’astique le jonc sur tes putes virtuels encapsulées depuis la baisodrome narcissique d’Unholywood, nous avons trouvé des remplaçants de choix pour remplir la béance sinistre qui te sert de décor civilisationnel: ce gros ourson bigot aux accents moralo-révolutionnaire te montre pourtant la voix, tu devrais être heureux que les signes de l’Heure s’annoncent avant qu’il ne soit trop tard pour ta poire…
medineLe Bisounours qui a tout compris

Tu veux survivre ? Alors, soit aussi tribal que lui et ne discute pas les commandements suivants: les mouflets comme assurance vie, la croyance bête et farouche en les tiens comme retraite-épargne…Autrement ce sera ton flouze pour son temple, l’équation est simple l’ami, et ta disparition comme supplément cadeau en fin de paiement. Car toutes les civilisations doivent "banquer" à la fin.

rome

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.